Protocole FIX

 

De nombreux protocoles ont été développés dans l’industrie financière pour permettre l’échange d’informations financières. Une entreprise doit donc mettre en oeuvre de nombreux protocoles  pour pouvoir faire fonctionner ses systèmes de trading, management des risques ainsi que tous ses systèmes de back office au sens large. Certains sont basés sur le standard XML et d’autres non. Voici une liste non exhaustive des protocoles basés sur le XML :

  •  Financial Information Exchange (FIX)/FAST/FIXML: FIXML est la version XML de FIX.
  •  FpML: Financial Products Markup Language.
  •  Swift/SwiftML: SwiftML is the XML version of Swift.
  •  RIXML: Research Information Exchange Markup Language.
  •  MDDL: Market Data Definition Language;
  •  FinXML.
  •  SFXL: Securities Financing Extensible Markup Language.
  •  OFX: Open Financial Exchange.
  •  XBRL: Extensible Business Reporting Language.
  •  IFX: Interactive Financial Exchange.
  •  IRML: Investment Research Markup Language.
  •  XFRML: Extensible Financial Research Markup Language.
  •  MDML: Market Data Markup Language.
  •  WeatherML: Weather Markup Language.
  •  STPML: Straight Through Processing Markup Language.

 

Un des standards le plus utilisé n’est cependant pas basé sur le XML. C’est le protocole FIX promu par Protocol, Ltd. (FPL). Les institutions financières utilisent le protocole FIX pour communiquer rapidement les trades (et les informations s’y rapportant) de manière électronique entre les Bourses et les Contre Parties. Le protocole a d’ailleurs été adopté par la majorité des places boursières actions, Futures, Obligations, etc, ainsi que par les entreprise y traitant. Le protocole FIX est donc désormais un incontournable du secteur du trading en temps réel et fait donc partie intégrante des systèmes de trading.

L’un des avantages de FIX, en plus du fait qu’il soit totalement ouvert et gratuit, est qu’il possède une grosse communauté commerciale et qu’il est donc possible de le mettre en place sans vraiment comprendre de quoi il est fait. Il suffit alors d’acheter une license d’un logiciel mettant en place le moteur FIX (FIX engine). Un moteur FIX est un bloc de logiciel qui permet de générer les messages FIX sortants et de lire les messages FIX rentrants et s’utilise donc pour connecter vos applications au monde exterieur. Le moteur FIX permets de gérer à la fois les couches sessions et applicatives de vos applications de trading ou de management. Le niveau session a pour mission d’assurer la bonne réception des données quand le niveau applicatif définit le contenu relatif aux échanges commerciaux.

Pour les entreprise préférant mettres les mains dans le code, il existe (au moins) un moteur FIX Open Source (QuickFIX) compatible avec la plupart des systèmes d’exploitation Windows, Linux, Solaris, FreeBSD et Mac OS X. Les API sont disponibles pour le C++, Java, .NET, Python et Ruby.

Construire un Système de Management des Ordres (OMS System Management Order) est un énorme travail à la fois en terme de planification et design qu’en terme d’investissement financier en logiciel et hardware. D’après Benjamin Van Vliet et son livre “Building Automated Trading Systems“, utiliser le protocol FIX dans un tel cadre à une petite échelle peut ne pas être très cher (quelques milliers d’euros), par contre avec une implémentation complète à grande échelle les prix flambent rapidement pour atteindre le million de dollars.

 

FIX

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>