Quelles sont les grandes tendances à venir pour le trading des particuliers ?

{plusone}
Cet article est un article invité, écrit par Vincent Fritsch du blog http://www.blog-trading.fr/

Prenons un peu de recul et de perspective, même si nous avons tous tendance à avoir le nez collé sur nos écrans et nos graphiques.
De mon point de vue, le monde des investisseurs actifs est en plein bouleversement. Le fait que notre petite planète ressemble de plus en plus à un grand village grâce à l’Internet va révolutionner les usages des particuliers qui sont prêts à investir activement leur capital disponible.

J’ai écrit cet article pour vous proposer les grandes tendances qui vont faire bouger ce petit monde en pleine mutation …

1ere tendance : l’investisseur actif est de moins en moins seul

Définitivement révolue cette période où le particulier prêt à investir en bourse n’écoutait que les conseils de ces proches (l’oncle Marcel qui connaissait les bonnes actions à acheter) ou de son banquier. De nouveaux médias et l’internet fournissent d’ores et déjà une quantité phénoménale d’information, plus ou moins valable, pour aider à la décision.

L’investisseur qui a envie d’apprendre a en effet de plus en plus de possibilités d’apprendre les mécanismes de cette activité : blogs, sites d’informations, formations présentielles ou online, les opportunités d’apprendre ne manquent pas pour ceux qui sont prêts à investir un peu dans la formation. De plus, rien n’est plus facile, si l’anglais est compris, de prendre des conseils de traders anglo-saxons (les premiers sur le créneau) et peu importe où ils se trouvent : Londres, New-York, Hong-Kong ou Sydney, l’internet ne dort jamais.

Pour les investisseurs qui, de chez eux, veulent ressentir l’adrénaline des salles de marché, il sera aussi de plus en plus simple d’avoir l’impression d’être au coeur d’une salle, même de chez eux, grace à la mise en relation par Internet. Le “maître de cérémonie”, en général trader expérimenté, pourra commenter l’évolution des cours en live, les annonces importantes du marché et prodiguer quelques bons conseils en direct, voire partager son écran avec l’assistance. Ce principe est déjà bien en place, disponible sous forme d’abonnement, et cela donne apparemment de bons résultats.

Mais mieux que toutes ces sources d’informations, les investisseurs actifs (mais fainéants) ont maintenant la possibilité de copier les ordres d’achat ou de vente de personnes qui affichent de bons résultats. Beaucoup de brokers ou de providers de services fournissent maintenant cette fonctionnalité. Il suffit d’avoir la bonne plateforme technique, de choisir le profil de la personne en qui on a le plus confiance, et cela grace à une batterie de statistiques disponibles, et on choisit de le suivre, quasi aveuglément. Et tout le monde est a priori gagnant (si le provider de signaux fait les bons choix) : le particulier copieur qui gagne de l’argent grace à ses trades gagnants, le copié qui prend une commission, le broker qui prend également sa commission. Reste à sécuriser la technique si on décide de faire la copie en full-automatique, pour avoir confiance en elle en toutes circonstances (que se passe t’il si la plateforme n’exécute pas exactement les ordres copiés) et de mettre ce processus sous contrôle en vérifiant fréquemment les performances de son gourou.

2eme tendance : l’investisseur sera de mieux en mieux informé – et c’est tant mieux !

La guerre commerciale fait actuellement rage entre les brokers. Et cette concurrence très forte entre acteurs oblige à de la transparence. Aujourd’hui on peut regretter que certains ne jouent pas complètement le jeu et continuent leur petits mensonges ou imprécisions, mais la tendance est bien là. Nous sommes entrés dans l’ère de la transparence et de l’information (il n’y a qu’à constater ce que la concurrence à permis dans le monde des mobiles). Et de nouveaux modèles voient le jour …

Grâce à toute cette information, l’investisseur mieux éduqué et sensibilisé pourra faire le tri entre les différents messages marketing et positionnement des brokers et fournisseurs de services. Et il sera de plus en plus facile aux investisseurs de se tourner vers les brokers sérieux. Les autres disparaîtront nécessairement. Finies les requotes et les slippages des brokers qui jouent contre leurs clients ?

De la même façon, tous ceux qui voudront vendre du service comme on a pu le voir juste avant dans l’article (fournisseurs de signaux, de conseils, de formations) devront montrer patte blanche. L’investisseur qui sera de mieux en mieux averti pourra également être plus exigeant sur le track record d’un gourou qui propose ses services. Un conseil : si vous avez des idées pour “certifier” les résultats en trading, il y a un beau business à monter. Le marché aura de plus en plus besoin d’être sur que les personnes en qui ils font confiance méritent cette confiance. Ces derniers auront besoin d’une preuve sociale et tangible, pour montrer qu’ils ne sont ni des tricheurs, ni des imposteurs.

3eme tendance : l’investisseur automatisera de plus en plus ses prises de décision sur les marchés

Pour moi, c’est une évidence. Le trading manuel, au “feeling”, ne disparaîtra jamais certes, mais la proportion d’ordres pris automatiquement par les particuliers sera de plus en plus importante. Toutes les raisons citées auparavant expliquent en partie ce mouvement. L’autre raison fondamentale et que le trading automatique permet de limiter les risques pris par un humain dans l’exécution d’un trade. Qui sait mieux qu’un programme calculer proprement le risque ?

On peut également prévoir que les plateformes techniques de trading fourniront de plus en plus de possibilités de faire du trading automatique, tout en intégrant les possibilités de faire du trading social (avoir son groupe d’amis traders, savoir en live ce qu’ils font, leur sentiments ….). Trading automatique et trading social sont sur deux trajectoires fortement imbriquées.

Une autre idée de business : si vous mettez sur le marché un produit qui, à partir d’une stratégie de trading décrite en langage naturel, fournit un langage informatique compréhensible par les plateformes de trading automatique, vous aurez de fortes chances d’intéresser du monde.

Il est aussi fort possible que les plateformes de trading automatiques pour particuliers suivent ce qui est mis en oeuvre chez les professionnels : la possibilité de mettre son robot pour particulier au coeur des marchés, avoir des plateformes minimalistes pour gagner en rapidité. Bref, faire comme les grands du secteur.

Et pour finir

Je n’ai pas évoqué dans cet article le canal d’investissement classique que sont les sociétés de gestion. Mais elles aussi vont surement connaître des mutations très fortes (changement de législations, contraintes règlementaires plus fortes …).
Nous ne sommes qu’au début d’une révolution dans ce domaine. Ce qui est sur, c’est que les opportunités de trader ne manqueront jamais, et l’investisseur sera de plus en plus aidé pour y arriver.

Reste à espérer que les excès de certains insiders de la finance ne dégoûteront pas définitivement les particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>