Edito Octobre 2010: Que la chasse commence!

 

Nicolas Vitale

Voici que l’automne arrive. Certains se focaliseront sur la disparition du soleil… Mais pas tous, car à Londres ne l’avons jamais vu apparaître cet été…

Le début de l’automne rime souvent aussi avec le début de la chasse. Cette année le gibier a changé. Exit lièvres, perdrix ou sangliers. Cette année, l’animal nuisible a troqué sa fourrure contre un costard Hugo Boss, une petite valise en cuir et… de grosses lunettes. Vous l’avez reconnu, c’est un algo trader.

Déjà dégât collatéral, puisque pointé du doigt lors de la crise, il a désormais pris la place de l’ennemi public numéro un, à savoir le trader classique, depuis le flash crash du 6 mai analysé ici.

Sur certains forums, l’horrible algo trader a même détronné les brokers comme principal responsable des pertes des traders. Il faut un bouc émissaire à chaque époque, alors pourquoi pas?

Il faut avouer que la collocation, qui consiste à louer à une Bourse des serveurs pour y placer ses robots au plus près du passage des ordres, pourrait être un vrai scandale… Rendez vous compte, ils ont accès à l’information avant vous. Du front running ?!

En effet, avant l’électronisation complète des marchés, les traders, ou plutôt les privilégiés de l’époque, se retrouvaient sur le pit. Le pit, un temple en l’honneur de la testostérone, où comme vous l’aviez deviné, ces dits traders obtenaient l’information aussi avant les autres. Ça ne se passait pas grâce à de la fibre optique, mais par les yeux et les oreilles. Différentes époques, différents moyens mais même résultat. En tout cas, il est assez amusant de voir les privilégiés d’un jour se plaindre de ne plus être de la partie et jouer alors les moralisateurs.

Mais prenons un peu de recul. Le problème évoqué ici est l’accès à l’information publique avant les autres. Accéder à une information publique avant les autres investisseurs n’est pas illégal. En effet, quoi que vous fassiez, certains obtiendront toujours l’information avant, lois physiques obligent. L’information se déplace vite mais pas indéfiniment vite et donc elle arrivera toujours chez quelqu’un placé avant vous sur son chemin.

Le front running consiste à accéder à de l’information avant qu’elle ne soit rendue publique. Ce sont par exemple les flash orders qui sont tombés sous le couperet de cette règle et qui sont en voie de disparition. Les flash orders étaient des ordres affichés uniquement sur un certain ECN avant d’être propagés à l’ensemble. Ils permettaient donc aux robots de trading haute fréquence d’en profiter.

Attendons donc de voir les conséquences de ce flash crack du 6 mai et préparons-nous à de nouvelles régulations qui n’impacteraient pas que le gros gibier des traders haute fréquence…

Rassurez-vous, sur Trading Automatique, nous ne faisons pas de la rétention d’information. Vous pourrez vous apercevoir en conséquence ce mois-ci que nous continuons à élargir notre gamme de services.

Tout d’abord, Grégoire Tardy, spécialiste de ProRealTime et du trading semi-automatique, propose désormais une formation pour vous transformer en codeur de génie sous PRT et ainsi devenir un expert du trading semi-automatique.

Puis, afin de résoudre les problèmes auxquels font face de plus en plus de traders, nous mettons en place un service d’assistance technique individuelle. Rappelez-vous que l’informatique est là pour vous servir, et non le contraire !

Bon trading à tous !

Nicolas Vitale
Responsable de Trading Automatique


Retrouvez tous les Editos de Trading Automatique ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>