Edito Octobre 2011: Connectez votre Hedge Fund

 

Nicolas Vitale

Créer son hedge fund, ou plus généralement sa structure permettant de trader professionnellement, est un rêve que partagent beaucoup de traders… Pour parvenir à un tel objectif, la route est cependant bien longue.

Nous faisons abstraction ici de la nécessité de posséder une ou des stratégies permettant de superformer le marché. Cela va de soit. Monter son hedge fund demande également un travail administratif et juridique iimportant. Certaines sociétés de conseil en ont fait leur spécialité.

Nos clients ont généralement une ou des stratégies déjà définies. Que ce soit des stratégies tradées auparavant manuellement, ou des prototypes déjà backtestés, ou bien déjà en production sur un petit compte. Le passage dans le monde professionnel, ou institutionnel, reste toutefois bien souvent flou sur les normes technologiques à mettre en place. On ne gére pas en effet des millions appartenant à plusieurs clients comme on s’amuse sur un compte de quelques milliers de dollars. Il ne faut pas oublier que bien que la technologie ne soit pas une fin en soi, elle est la première base de légitimité pour un fonds de trading algorithmique. Comme il se dit, l’habit ne fait pas le moine… mais il y contribue. Feriez-vous confiance à un commercial vous montrant des equity plus belles les unes que les autres et vous présentant sa salle de marché high tech composée de ZX80

A la différence du trading manuel, la technologie à mettre en oeuvre n’est pas seulement le petit “plus”, la cerise sur le gâteau. Ici, on n’assemble pas le plus d’écrans possible dans son bureau juste pour impressionner le voisin… Dans cette activité, l’informatique est le coeur du système. C’est lui qui prendra la décision d’investissement, ouvrira vos positions et les fermera. C’est lui qui doit acheminer votre ordre sur le marché. Non, ce n’est pas votre broker et son réseau d’amis. C’est votre serveur et sa connectivité aux marchés. Bref, votre système informatique doit être votre homme de confiance. Celui qui ne doit pas vous laisser tomber au pire moment… Et comme vous savez que l’on ne peut faire confiance à personne d’autre qu’à soi-même en cas de problème, votre système devra être redondant.

Nous décomposons donc généralement le travail avec nos clients en plusieurs étapes. La première, dont tout le monde sans exception se soucie, est le choix de la plateforme de travail. On y retrouve la problématique éternelle du “Construire vs Acheter”. Certaines équipes possédant des développeurs ont intérêt à construire en partie leur propre architecture. D’autres sont exclusivement composées de traders et souhaitent plutôt posséder des outils qui leur permettent d’être actif sur le marché le plus rapidement possible. Enfin, certaines solutions comme AlphaTrader sont hybrides et permettent de profiter d’une base existante tout en faisant rapidement développer les fonctionnalités manquantes.

Associées à la problématique de la plateforme se trouvent généralement celles de la connectivité et des données. Il faut bien séparer ici les data temps réel, les données historiques utiles pour les backtests et la connectivité broker permettant d’exécuter ses ordres. Ces trois éléments ne sont que rarement disponibles chez un même fournisseur, bien que certains fassent exception avec des offres complètes comme par exemple CQG qui offre historiques, market data et order routing, tandis que Trading Technologies  pour sa part ne propose que les market data et l’order routing. Il se trouve de tout, à tous les prix, et il devient vite difficile de faire un choix réfléchi au regard de son trading.

Une autre source de réflexion est la mise en place de l’environnement de production. Celui-ci doit être sécurisé, bien sûr. C’est généralement le point numéro un que tout trader a en tête, du complet débutant au vieux routard. Une vrai paranoïa dans le milieu… Pour ma part, je préfèrerais mettre l’accent avant toute chose sur la fiabilité et la redondance de la solution. Avant de se protéger d’attaques extérieures, il convient d’éviter l’auto-sabotage dû à un manque de précautions. Mise en place de gardes-fous et de fusibles, de solutions de rechange, de procédures d’urgence, etc. Rien, ou soyons modeste, le moins possible, ne doit être laissé au hasard. Que faire si votre connexion tombe en panne? On branche un deuxième accès. Que faire si tout le secteur est sans connexion Internet? On téléphone au desk de son broker. Que faire si le problème vient du broker et qu’il ne peut répondre à tous ses clients en même temps? On hedge sa position via un broker de sécurité. Que faire si l’échange ne répond plus? On hedge sa position sur un produit corrélé tradé sur un autre échange…

Après avoir mis au point une stratégie, il ne faut pas oublier la tactique d’exécution. Les mots ont ici une importance. Certes, c’est la stratégie qui donne les directions globales, mais c’est la tactique qui la met en oeuvre, dans la pratique, sur les champs de bataille que sont les échanges. Les nouveaux gérants de hedge fund doivent se mettre à gérer des positions de taille bien plus importante que celles dont ils ont l’habitude. Se rajoute donc une problématique qui leur est souvent inconnue : gérer l’impact de leurs ordres sur le marché et le risque de signalement associé. Les algorithmes d’exécution sont généralement passionnants. Fortement empiriques, ils ont pour objectif d’exécuter le mieux possible les block trades en combinant ordres passifs et actifs en fonction des facteurs d’urgence ou de prix convenus… tout en évitant les prédateurs qui sévissent sur les marchés.

C’est donc toujours avec plaisir que nous travaillons avec nos clients au lancement de leur hedge fund.

Au niveau de notre actualité, ce début d’année a été très chargé. La grande nouveauté reste AlphaTrader qui poursuit petit à petit son développement au gré des demandes que nous recevons et du temps disponible qu’il nous reste. Une version permettant de se connecter à X_Trader Pro est en cours de réalisation pour permettre aux traders professionnels sur Futures de mettre en place leurs stratégies dans un environnement low latency optimal.

A noter également que nous sommes invités par LeoMarkets pour réaliser une formation lundi 21 novembre à Paris intitulée : Initiation au Trading Automatique. Une réservation via Trading Automatique vous donnera droit à une réduction de 100 euros.

Bon trading à tous.

Nicolas Vitale
Trading Automatique et Automated Trading
Directeur de Alpha Novae

Il y a un an : Edito Octobre 2010: Que la chasse commence!

Il y a deux ans : Edito Octobre 2009 : Tout est une histoire d’alphabilité

Retrouvez tous les Editos de Trading Automatique ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>