Edito Novembre 2010 : L’edge technologique

 

Nicolas Vitale

Tous les traders gagnants ont au moins un point en commun… Ils ont un edge, c’est à dire un avantage concurrentiel sur la foule des investisseurs qui se côtoient sur les marchés.

L’alpha de nos traders peut avoir une origine diverse et variée. Ici, sur Trading Automatique nous mettons l’accent sur l’edge technologique, tout comme la majorité des institutionnels qui auraient tort de s’en priver. Deux traders ayant la même stratégie n’auront pas les même résultats si l’un utilise un robot capable de trader une quarantaine de marchés en temps réel, jour et nuit et sans fatigue alors que l’autre doit rester scotcher devant ses écrans 7 heures d’affilée pour suivre son marché préféré.

Rapidité d’exécution, puissance de calcul, absence de fatigue et contrôle des émotions font du trading automatique ou semi-automatique une source importante d’avantages concurrentiels… Reste bien évidemment à trouver ensuite la stratégie à automatiser, mais je suis certain que le trader qui sommeille au fond de vous a son mot à dire à ce propos. Non?…

Certains basent la quasi totalité de leur edge sur le facteur vitesse de décision et d’exécution. Ce sont les fameux traders haute fréquence. Les investissements en capital matériel et en cerveaux humains pour obtenir un tel alpha technologique ne sont évidemment pas accessibles aux particuliers. Mais il suffit de laisser la milliseconde aux institutionnels et retourner dans le spectre de fréquence de trading habituel pour en tirer tout de même les bénéfices à des échelles plus abordables. Vous pouvez à ce propos lire la section Interviews & Témoignages du site. Non, contrairement à ce que l’on aimerait vous faire croire, ceci n’est pas réservé uniquement aux grosses mains de Wall Street…

J’admets cependant que passer au trading automatique n’est pas chose aisée. Pour les plus courageux souhaitant faire les choses par eux-mêmes, ceci nécessite pas mal d’investissement personnel pour être autonome en programmation et dans le suivi et la maintenance de son système. Mais c’est justement parce que ce n’est pas si simple et à portée du premier venu qu’il y a encore un avantage concurrentiel à y passer.

Rien que la question “quelle est la plateforme/connectivité que je devrais utiliser ?” n’a pas de réponse unique et doit être décidée au cas par cas en fonction de votre broker, des sous-jaccents tradés, de vos prérequis en terme de fonctionnalités, etc. MetaTrader? Ou JForex, MultiChart, NinjaTrader ou TradeStation? Ou bien encore un logiciel programmé et connecté à votre broker via une API propriétaire ou FIX ?

Puis faut-il faire tourner le système sur son ordinateur? Un VPS ou un serveur? La position géographique du serveur VPS est-elle importante pour mon système?

Une mauvaise décision initiale pourrait vous faire perdre pas mal de temps, d’énergie et d’argent. C’est suite à ce constat que Trading Automatique a été créé et que nous proposons des services offerts à la fois aux particuliers et aux professionnels.

Pour ma part, j’ai pu me rendre compte que cette notion d’automatisation du trading s’est fortement répandue depuis la création du site. Autrefois vraiment marginale et réservée soit aux institutionnels, soit aux informaticiens, elle touche désormais également le trader particulier qui a bien compris les avantages indéniables que cela procure…  Bien entendu, les hedge funds et gestionnaires de fonds ne se sont pas fait prier pour franchir le pas.

Alors pour coller à l’actualité, si vous souhaitez encore partir à la retraite à 60 ans… ayez une pensée pour le trading automatique… Comme Grégoire me l’a suggéré, nous devrions changer notre slogan en : “Codez plus… pour une retraite plus juste !”…

Bon trading à tous !

Nicolas Vitale
Responsable de Trading Automatique

Il y a un an :  Edito Novembre 2009 : Humains avant tout

Retrouvez tous les Editos de Trading Automatique ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>