Edito Fevrier 2012 : Un optimisme asiatique

 

Nicolas Vitale

Dettes, taxes, régulation, entreprises qui coulent,… l’ambiance est clairement morose sur le vieux continent. Heureusement, en se tournant vers l’est, au loin, l’optimisme ambiant permet de remonter le moral.

Le géant chinois n’aime pas se faire dicter un code de conduite, au moins par principe. C’est une question de “face” ou d’honneur comme nous disons ici… si ce n’est que l’honneur a une bien plus grande importance dans la culture asiatique. Les années de disputes entre la Chine et les occidentaux à propos de la sous valuation du Yuan n’a donc logiquement pas aboutit à des miracles. Comme le disait Confucius: “une petite impatience nuit à des grands projets”. Mais les choses changent tout de même…

La régulation chinoise très forte à propos des échanges sur le Forex commence petit à petit à évoluer face à la perte de confiance dans le dollar et au développement éfreiné de son économie. Le marché des changes chinois évolue en conséquence depuis quelques années avec un taux moyen de 40% pour atteintre 14 trilliards de dollars en 2011 et le Yuan est prédestiné à devenir une devise majeur.

Face à cela, le Royaume Uni s’active avec Hong Kong pour faire de Londres la plaque tournante principale pour le trading du Yuan dans les années à venir, annonçant un développement économique futur important.

A cela s’ajoute que la chine possède de plus en plus d’investisseurs potentiels ayant d’importantes économies à placer. Près de 70% des échanges boursiers sont initiés par des particuliers! Associé à un développement de l’internet facilitant l’accès à des méthodes d’investissement à faible barrière d’entrée mais à forts potentiels de retours comme le Forex, la Chine possède un énorme potentiel de croissance pour les acteurs du domaine.

Mais le Forex n’est pas le seul concerné par le développement chinois. En 2011, le trading algorithmique n’a représenté que 0.6% des transactions boursières en Chine et les projections sont de 2.5% pour 2013 d’après une étude de l’entreprise “Celent”. En effet, les algorithmes utilisés aux Etats unis ou en Europe ne peuvent être directement utilisés en Chine pour diverses raisons. De localisation bien sûr mais aussi à cause des vitesses d’exécution et de réceptions des données différentes et des régulations en place qui différent de celles que nous connaissons. La chine se présente donc là aussi comme une future source de croissance importante pour le domaine du trading algorithmique.

Alpha Novae suit avec une particulière attention l’évolution de la situation puisque nous avons la chance de posséder une directrice chinoise. Vous pouvez d’ailleurs visiter notre boutique en mandarin si vous préférez… Je lui laisse donc la parole pour finir cet édito comme il se doit.

近几年来中国在各方面飞速发展。房地产行业蒸蒸日上。中国人正在逐渐的寻求在其他行业和国外进行投资。在自动贸易上,国家宏观调控仍然占着主导地位,但是香港具有着投资的重要发展枢纽任务。忽略中国未来的发展和市场将是一个严重的错误。

Bon trading!

Nicolas Vitale
Trading Automatique et Automated Trading
Directeur de Alpha Novae

Il y a un an : Edito Fevrier 2011 : Etes vous un Spacebar Trader?

Il y a deux ans:  Edito Fevrier 2010 : Faites travailler votre ordinateur

Retrouvez tous les Editos de Trading Automatique ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>